Les trois singes

 

Inachevé…

 

En voulant tout voir,

j’ai perdu la lumière,

mais c’est dans le noir

que j’ai vu l’univers…

 

Merci à l’obscurité de me délivrer de ce qui lacère mes rétines.

Merci au silence de m’avoir libéré de la clameur bovine.

Car il n’est de bien entendu menant ailleurs que dans la routine…

 

Je ne vois rien mais tout est là.

Je n’entends rien mais tout est dit.

Je n’espère rien car tout va, qui s’accomplit.

 

Je ne suis pas le maître philosophe,

ni le disciple des trois singes,

je ne suis qu’un homme sur son lit de mort,

et si je regrette une chose…

 

C’est d’avoir oublié de vivre.

 

 

Auteur: Inconnu

Please report dead links

Contact

Home

Back to top