LES TROIS SINGES

 

Les clés de la sagesse ?
Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire…

Ne rien voir ?
Est-ce ma faute à moi
Si mes yeux ne savent pas se fermer,
Si je perçois sous la fumée
Le visage de la femme tourmentée
De l’enfant exploité ?
Est-ce ma faute à moi
Si les tortionnaires de la liberté
Ont arraché mes paupières ?

Ne rien entendre ?
Est-ce ma faute à moi
Si mes oreilles ne savent pas se boucher,
Et si je discerne sous les vivats
Les sanglots d’un peuple opprimé,
Et ses gémissements étouffés ?
Est-ce ma faute à moi
Si le rire des hyènes
Fait frémir mes tympans ?

Ne rien dire ?
Est-ce ma faute à moi
Si mes lèvres ne sont pas scellées
Et répercutent les cris
Des innocents bâillonnés
Des justes écartelés ?
Est-ce ma faute à moi
Si la douleur de mes frères
M’empêche de me taire ?

Les clés de la sagesse ?
Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire !
Je ne serais jamais sage
JAMAIS.

 

Auteur: Inconnu

Please report dead links

Contact us

Home

Back to top